Utilisation de l'eau potable

Provenance de l’eau potable, distribution et responsabilités

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS/WHO) évalue les besoins journaliers en eau potable de chaque personne à 100 litres. Au Luxembourg nous vivons dans une situation très privilégiée. Mais aussi dans notre pays, une eau propre et saine nécessite un investissement et un soin particulier et ainsi nous devons, nous aussi, économiser cet « or bleu » et éviter tout gaspillage. Au Luxembourg, la consommation quotidienne en eau potable se situe autour de 120’000 m3.

Cette eau provient pour la moitié des eaux souterraines qui sont captées par environ 300 sources et forages alimentés en majeure partie par les eaux des aquifères du Grès du Luxembourg et du Buntsandstein.

Pour l’autre moitié, l’eau potable provient d’eau superficielle depuis le barrage d’Esch-sur-Sûre. Cette production exige un traitement complexe, réalisé par le SEBES (Syndicat des Eaux du Barrage d’Esch-sur-Sûre). La capacité maximale de leur station de traitement est de 70.000 m3 par jour. A côté du traitement d’eau superficielle, le SEBES exploite l’eau souterraine qu’il capte par forage sur trois sites différents.

Afin de répondre à l’augmentation rapide de la population du Grand-Duché de Luxembourg le SEBES augmentera sa capacité de traitement par la construction d’une nouvelle station de traitement et modernise le procédé de traitement vers les techniques les plus avancées. La nouvelle station de traitement devra être mise en service à partir de 2021 avec une capacité de 110.000 m3 par jour, extensible à 150.000 m3 par jour.

L’eau ainsi captée ou traitée, est distribuée par des réservoirs, brise-charges et stations de pompage aux consommateurs. Le nombre des ouvrages de distribution peut être estimé à 500. L’eau est ensuite distribuée par les communes à leurs habitants. En fonction de leur approvisionnement en eaux potables les communes se classent en trois catégories :

  • les communes qui exploitent elles-mêmes des sources ou des forages pour assurer leur alimentation en eau potable ;
  • les communes qui sont affiliées à un syndicat d’eau potable qui leur fournit l’eau potable que les communes distribuent ensuite aux consommateurs ;
  • les communes qui disposent de leurs propres captages et qui sont également alimentées par un syndicat d’eau potable pour couvrir leurs besoins.

La règlementation relative à l’eau potable (règlement grand-ducal modifié du 7 octobre 2002 relatif à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine) attribue une grande responsabilité aux communes à l’égard de leurs habitants. La commune a l’obligation de surveiller la qualité de l’eau distribuée et apporter un soin particulier aux infrastructures d’approvisionnement. Les communes doivent, au moins une fois par an, informer les consommateurs de la qualité de l’eau distribuée. Elles possèdent également une fonction de conseiller à l’égard des consommateurs.

Consommation totale au Luxembourg

En 2019, l’Administration de la gestion de l’eau a réalisé une étude sur la consommation de l’eau par secteurs. Ce sera toujours une estimation vu qu’on ne dispose pas de toutes les données sur la consommation et facturation au niveau des communes. Chaque jour quelques 132.000 m3 sont disponibles, consommés de la façon suivante:

- à 60% par les des ménages (habitants, base 132 litres/habitant/jour);

- à 23% par l’industrie, dont:

  • 7% dans le secteur tertiaire & petites entreprises;
  • 9% dans l’industrie (via prélèvement direct, c.-à-d. captages privés);
  • 7% dans l’industrie (eau provenant du réseau, donc eau potable);

- 8% par l’agriculture, dont:

  • 7% provenant du réseau, donc eau potable);
  • 1% provenant de prélèvements directs, c.-à-d. captages privés)

Le reste (9%) représente de l’eau non facturée, c.-à-d. une eau consommée par les communes, ainsi que des fuites.

Diminuer la consommation de l’eau…

Avec de la bonne volonté et des appareils ménagers adaptés, chacun peut contribuer à économiser l’eau au quotidien. En prenant simplement de bonnes habitudes et en optant pour des appareils peu gourmands en eau.

… en optant pour des appareils ménagers économes

  • Une toilette conventionnelle consomme 6 à 12 litres d’eau, une chasse d’eau à double commande seulement 3 à 6 litres.
  • Prendre un bain nécessite en moyenne 150 à 200 litres d’eau, une douche seulement 60 à 80 litres.
  • Une machine à laver ancienne use 70 à 120 litres par lavage, une nouvelle seulement 40 à 90 litres.
  • Une machine à vaisselle ancienne consomme 30 litres, un nouveau modèle seulement 15 à 20 litres.

… en évitant les fuites

En moyenne, un robinet qui goutte perd 4 litres d’eau par heure.

Lorsqu’il s’agit d’un filet, la perte se chiffre déjà à 16 litres par heure.

Le gaspillage atteint carrément 25 litres par heure lorsqu’une chasse d’eau coule.

Pensez à remplacer les joints défectueux.

… en s’appropriant des gestes simples

Au quotidien, chacun peut empêcher le gaspillage de l’eau, en prenant simplement les bons réflexes.

  • Fermez le robinet pendant que l’on se brosse les dents.
  • Ne pas faire sa vaisselle à l’eau courante, ne pas rincer la vaisselle destinée au lave-vaisselle et uniquement faire tourner la machine lorsqu’elle est bien remplie.
  • Dégelez vos aliments congelés au réfrigérateur ou au micro-ondes plutôt que sous l’eau du robinet.
  • Compostez vos déchets alimentaires plutôt que d’utiliser un broyeur qui avale 4 litres d’eau à la minute. Vous allez ainsi créer un très bon engrais pour votre jardinage.
  • Fermez le robinet quand vous vous rasez ou brossez les dents, vous économiserez ainsi plus de 8 litres d’eau à chaque fois.
  • Pensez à réutiliser l'eau de l'aquarium pour arroser les plantes. L'émulsion de poisson est riche en azote et en phosphore. Elle fera un excellent engrais… peu coûteux!
  • Isolez vos tuyaux d’eau chaude; vous gaspillerez ainsi moins d’eau avant d’obtenir la température désirée.
  • Utilisez alors un indicateur d'humidité du sol (en vente dans la plupart des détaillants de produits de jardinage) pour savoir si votre pelouse a besoin d'arrosage.
  • Arrosez le soir pour éviter les pertes dues à l’évaporation.
  • N’oubliez pas d’arrêter vos arrosoirs automatiques en cas de mauvais temps ou si on prévoit de la pluie.
  • Recueillez l'eau de pluie dans un baril et servez-vous en pour arroser vos fleurs!
  • Couvrez votre piscine d'une toile solaire. En plus de conserver la température de l'eau à un niveau respectable, vous préviendrez les pertes par évaporation et vous garderez une piscine plus propre!
  • Lavez votre voiture dans une station de lavage.

Mesures d'économie d'eau

 

Les enjeux

L’eau joue un rôle éminemment important pour la nature et pour l’homme, comme elle est à la base de toutes formes de vie. Afin de préserver ce capital d’une valeur inestimable, nous devons revoir de manière fondamentale la gestion de l’eau dans l’environnement urbain et économique.

Au Luxembourg aussi, l’eau est une ressource rare et précieuse.

La gestion de l’eau au Luxembourg est confrontée actuellement à des défis, qui sont liés aux importantes croissances démographique et économique du pays, mais également aux changements climatiques.

Les études réalisées pour évaluer les besoins en eau dans les prochaines décennies mettent en évidence que, malgré les investissements dans les nouvelles infrastructures de production du SEBES, l’approvisionnement en eau potable de notre pays risque de devenir précaire dans 10 à 20 ans, notamment en ce qui concerne les besoins de pointe.

Afin de pouvoir subvenir aux besoins futurs en eau potable et sécuriser à long terme l’approvisionnement en eau potable du Luxembourg, une stratégie nationale a été élaborée. Cette stratégie s’appuie sur trois piliers, dont la mise en place de mesures d’économie d’eau.

Figure 1 : Stratégie de sécurisation à long terme de l’approvisionnement en eau potable

 

Des études sont actuellement menées par l’Administration de la gestion de l’eau et le Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement Durable pour définir un plan d’actions d’économies d’eau dans les secteurs des ménages, de l’agriculture et de l’industrie. Le secteur des ménages est identifié comme étant le secteur avec l’impact et le potentiel d’économie le plus important.

Quelques chiffres

La consommation d’eau potable à l’échelle nationale s’élève en moyenne à 132 000 m3/jour. Près de la moitié de cette eau est issue du lac de la Haute Sûre, l’autre moitié étant issue de prélèvements d’eau souterraine.

Avec une consommation d’eau moyenne de 135 l/habitant/jour, le secteur des ménages représente 60 % de la consommation de l’eau potable au Luxembourg.

La répartition de la consommation en eau au sein des ménages est présentée sur la figure suivante :

Figure 2 : Utilisation de l’eau potable dans le secteur des ménages (Source : Étude IWW, 2018).

Les économies d’eau : des solutions possibles

Les études en cours sur la réduction de la consommation d’eau au sein des ménages mettent en évidence des pistes d’actions prioritaires. Il s’agit notamment du développement:

  • des appareils et robinetteries économes en eau,
  • du smartmetering des compteurs d’eau potable permettant de fournir aux habitants des informations concernant leur consommation d’eau en temps réel,
  • des systèmes de récupération des eaux pluviales et de traitements des eaux grises (eaux des douches et des lavabos). Cette mesure représente le potentiel d’économie le plus important avec la substitution de l’eau potable pour des usages, qui ne nécessitent pas une qualité d’eau potable (toilettes, arrosage, nettoyage), par de l’eau pluviale ou des eaux grises traitées.

 

Figure 3 : Exemple de smartmetering des compteurs d’eau

 

Ces mesures feront l’objet d’un plan d’action spécifique à venir.

En attendant, chacun au quotidien peut jouer un rôle, grâce à quelques gestes simples, pour réduire sa consommation d’eau.

Voici quelques conseils grâce auxquels nous pouvons tous économiser l’eau :

  • Installez des robinets à économie d’eau dans la cuisine et la salle de bain (pommeaux de douches, mousseurs),
  • Installez des toilettes avec une chasse d’eau à double réservoirs, ou placez une bouteille remplie d’eau dans le réservoir de la chasse pour économiser l’équivalent du volume de la bouteille d’eau chaque fois que vous tirez la chasse,
  • Fermez le robinet pendant que vous vous brossez les dents,
  • Prenez une douche plutôt qu’un bain,
  • Récupérez l’eau froide, que vous laissez couler jusqu’à ce qu’elle soit chaude, pour l’utiliser ailleurs,
  • Réparez rapidement les installations qui fuient,
  • Achetez des appareils électroménagers, qui ne consomment pas beaucoup d’eau (lave-linge et lave-vaisselle),
  • Faites tourner le lave-linge et le lave-vaisselle uniquement à charge pleine,
  • Arrosez vos plantes et potagers le soir, lorsqu’il fait moins chaud, ou le matin très tôt pendant l’été,
  • Récupérez l’eau de pluie pour l’arrosage, le nettoyage ou les toilettes.

Dernière mise à jour