Qualité

L’eau est le principal composant de notre alimentation. L’être humain, composé à plus de 60% d’eau, consomme, lors de son activité quotidienne, deux litres et demi de ce précieux liquide, qu’il absorbe soit par la nourriture, soit par les boissons. Un être humain peut vivre plusieurs semaines sans apport de nourriture, mais ne vit guère plus de trois jours sans apport d’eau.

L’Organisation mondiale de la Santé évalue les besoins journaliers en eau potable de chaque personne à 100 litres.

L’eau potable doit répondre à des normes très strictes, fixées par le règlement grand-ducal du 7 octobre 2002 relatif à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine, basé sur une directive européenne. En effet, l’eau distribuée doit être parfaitement propre et saine et doit répondre à des critères précis pour le goût, l’odeur et l’aspect. De plus, l’eau doit être acheminée selon les règles de l’art, du point de captage (source, forage ou de son lieu de traitement) jusqu’au consommateur.

L’eau potable doit répondre à 48 paramètres chimiques et bactériologiques. Ainsi, l’eau doit être exempte de microorganismes pathogènes, afin de ne pas être vecteur de maladies. Il existe, par ailleurs, d’autres normes très sévères de qualité, comme pour la présence de nitrates ou d’autres substances diffuses d’origine anthropique ou naturelle.

L’utilisation excessive d’azote, sous forme d’engrais chimiques et surtout de lisiers, contamine les eaux souterraines surtout lorsque les plantes n’ont pas la capacité de fixer l’ensemble l’azote apporté. Les nitrates ne sont pas directement nuisibles à l’homme mais se transforment, à l’intérieur du corps, en nitrites qui interagissent avec les globules rouges, responsables du transport de l’oxygène dans le sang.

Dureté de l'eau

L’eau contient, en fonction de son origine (eau souterraine ou eau de surface) et son point de captage (contexte géologique), différents sels minéraux et autres composants à des concentrations variables. Ainsi plus une eau contient du calcaire, plus elle est « dure ». Souvent les consommateurs ont une image négative du calcaire dissous dans l’eau, en raison des dépôts qu’il produit dans les appareils et les installations quand une eau « dure » est chauffée. Cependant, bien que néfaste pour les installations, le calcaire est bénéfique pour l’être humain.

Dureté totale Appréciation
Domaine I

eau très douce

0-9 °fr; 0-5 dH

eau très douce

Domaine II eau douce
9-16 °fr; 5-9 dH eau douce
Domaine III eau moyennement minéralisé
16-23°fr; 9-13 dH eau moyennement minéralisé
Domaine IV eau dure
23-36°fr; 13-20 dH eau dure
Domaine V eau très dure
>36°fr; >20 dH eau très dure

Une copie du bulletin d’analyse le plus récent peut être demandé par chaque citoyen auprès de votre administration communale afin de vous renseigner sur la qualité de l’eau potable distribuée.

Dernière mise à jour